Je m’appelle Tiphaine Breillot. J’ai grandi à Mortain (Normandie) et j’ai parcouru longtemps la campagne et les forêts environnantes baskets aux pieds. Fascinée et attirée par la nature sauvage et les grands espaces, j’ai migré pour mes études supérieures dans les Alpes et vis aujourd’hui au pied du Mont-Blanc.

Pendant 10 ans, la pratique de l’alpinisme m’a permis d’accéder à un état de concentration proche de l’état méditatif dans des espaces exceptionnels. J’étais convaincue alors qu’on pouvait, de manière plus simple et plus douce, ressentir des sensations similaires dans la vie de tous les jours et se sentir relié à nos profondeurs et à cette nature sauvage.

À cette époque, je voyageais beaucoup en Asie. J’étais par ailleurs très intéressée par la culture chinoise. Je prenais des cours de mandarin ainsi que des cours sur la civilisation chinoise à l’Université de Genève.

Lors d’un voyage en Chine en 2010, j’ai décidé de partir quelques jours dans un monastère Shaolin pour découvrir le Tai Chi Chuan. Le Tai Chi Chuan ou Taiji Quan signifie littéralement « boxe du faîte suprême ».  Méditation en mouvement, c’est aussi un art martial interne qui apporte calme et sérénité. J’ai pratiqué 7 heures par jour pendant une semaine. Je traversais une période de vie difficile et mes pensées étaient embrumées. Je n’arrivais pas à y voir clair. Les premiers jours ont été difficiles et les derniers jours m’ont éclairés.

En revenant en France, j’ai voulu pratiquer régulièrement mais j’ai eu des difficultés à trouver un enseignement comme celui que j’avais reçu en Chine. Je l’ai trouvé auprès de l’ITCCA, association internationale de Tai Chi Chuan. Je pratique toujours au sein de cette école. Cet enseignement me met en joie.

J’ai découvert le Qi Gong en 2015 et j’ai souhaité approfondir cette pratique au sein de l’Ecole de Médecine Chinoise et de Qi Gong (EMCQG) d’Annecy. Après deux années de formation, j’ai décidé de commencer à enseigner en septembre 2018.

Dans un but d’enseignement mais aussi pour faire le lien entre mes différentes expériences énergétiques (Tai Chi Chuan et Qi Gong), j’ai intégré en septembre 2019 l’École du Qi (Joannas, Ardèche). C’est aujourd’hui principalement cet enseignement que je vous propose.

Pratiquante de ces arts martiaux en nature depuis longtemps, je m’intéresse depuis 2016 au Shinrin-Yoku. Cette pratique, originaire du Japon, traduite littéralement par « Bains de Forêt » se développe de plus en plus en Europe. Après une formation d’un an auprès de Laurence Monce, je suis praticienne en sylvothérapie depuis juillet 2019. Je propose, à ce titre, des Bains de Nature.
Je suis également membre d’Espace Sylvothérapie et de la Fédération francophone de sylvothérapie et Shinrin-Yoku.

Ayant toujours eu une forte conscience environnementale et après 10 ans d’expériences dans le management environnemental, il me semble que la technique a pris le pas sur le bon sens et notre capacité à agir plus spontanément dans des systèmes complexes. C’est dans cette idée, inspirée aussi par l’écopsychologie, que je développe par ailleurs une activité à destination des organisations (entreprises, associations, collectivités) pour recréer du lien à la nature et agir pour l’environnement. Pour plus d’informations à ce sujet, vous pouvez consulter le site: www.ide-o.org.